Inscriptions sur les listes électorales

17 décembre 2018

Au 1er janvier 2019, le répertoire électoral unique (REU) sera officialisé. Entre les mains de l’Insee, il permettra notamment une gestion plus précise des listes électorales. C’est une petite révolution, silencieuse, qui modifie profondément la façon de travailler des communes. Une volonté législative de lutter, plus efficacement encore, contre les imperfections dans les listes électorales, à la fois pour les non inscrits, les mal inscrits ou encore les doubles inscrits.

Les inscriptions d’office seront effectuées par l’Insee, tout comme les radiations suite à une inscription dans une autre commune. Il n’y aura plus besoin, pour les services communaux, d’envoyer des documents papier à l’Insee. Ils procéderont aux saisies directement dans le répertoire électoral unique.

Pour les électeurs, le principal changement est la suppression de la date limite de dépôt d’une demande d’inscription sur les listes électorales jusqu’alors fixée au 31 décembre. Actuellement, passé cette date, l’électeur ne peut voter à aucun scrutin de l’année suivante. Il subsiste néanmoins une date limite d’inscription pour chaque scrutin, fixée au 6eme vendredi précédant le scrutin.
La possibilité de s’inscrire au plus tard le dernier jour du deuxième mois précédent la tenue du scrutin entrera en vigueur l’an prochain. Ainsi, pour les élections européennes de mai 2019, les électeurs pourront s’inscrire jusqu’au 31 mars 2019.